Le partage des responsabilités au sein de la famille

0
169

La communication est une responsabilité.

Ne pas apporter les mauvaises énergies chez soi est une responsabilité.

La consultation au sein de la famille est une responsabilité.

Respecter l’espace de vie de chacun est une responsabilité.

Être amical, courtois et honnête est une responsabilité.

Penser positif, voir le beau, rendre les choses de la vie plus facile est une responsabilité.

L’homme doit avant tout se connaître bien lui-même et vivre en ayant conscience de ses propres limites. Un croyant qui connait ses compétences, ses faiblesses ainsi que ses points à améliorer, pourra mieux connaître son conjoint(e) et ses enfants dans sa vie familiale.

Nous vivons avec des personnes qui nous ressemblent mais qui ont des tempéraments complètement différents. Notre Seigneur a fait ainsi afin que nous puissions apprendre à nous connaître. Notre mère, notre père, notre frère, notre conjoint(e) et nos enfants… Chacun constitue un être unique.

Les règles du vivre-ensemble sont basées sur l’amitié, le respect, la patience, la communication, l’empathie, la compréhension et le sacrifice. On peut aussi évoquer qu’en plus des fondements essentiels, il est important dans une vie conjugale par exemple de pouvoir remercier, s’excuser et avoir l’habitude de faire ce genre de choses régulièrement. Si les notions de gratitude et de repentir sont essentielles dans la relation entre le serviteur et son Créateur, il est évident que ces mêmes sentiments que l’on pourrait traduire par remerciement et demander pardon sont essentielles dans la relation entre les Hommes.

Notre Prophète (sws) déclare que « Celui qui ne remercie pas les gens ne remerciera pas non plus Allah » (Tirmidhi, Birr, 35). Une personne bienfaisante est celle qui peut remercier les bénédictions qui lui ont été accordées, et qui peut notamment remercier les membres de sa famille pour leurs actions, petites comme grandes.

Nous pouvons constater que le Prophète assumait ses responsabilités dans de nombreuses domaines ; il était un père aimant et un conjoint compréhensif qui aidait aux tâches ménagères.

Lorsqu’on examine la question des droits et des responsabilités dans notre société à travers l’histoire, on peut constater que les personnes qui ont été conscients de leurs responsabilités ont toujours été louées et aimées. Les responsabilités que nous avons sont toujours prioritaires pour chacun de nous. Il en va de même pour le partage des tâches au sein de la famille. Lorsque les responsabilités partagées ne sont pas remplies, il y aura injustice et tous les individus en seront affectés. Les tâches accomplies dignement se transformeront en une bonté qui se propagera en donnant également l’exemple aux autres.

L’Islam impose des devoirs dans la vie conjugale tant aux hommes qu’aux femmes. L’Islam reconnait que les femmes et les hommes sont équivalents et qu’ils sont confiés l’un à l’autre par Allah. Le fait de confier consiste à préserver et protéger ce qui ne nous appartient pas. Le principe le plus important de l’Islam concernant la vie familiale est le fait de confier. Notre Prophète a dit notamment sur ce sujet : « Il suffit à l’homme comme péché de délaisser ceux qu’il a sous sa responsabilité » (Abu Dawud, Zakat, 45).

*Nimet Keseli Ustabaşı