LA PRIÈRE ET LE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

0
106

L’IMPACT DE LA PRIÈRE SUR LE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL*

Il est certain que la prière que nous effectuons a un impact sur notre vie. Cet impact ne peut se révéler que si la prière est accomplie avec persévérance, c’est-à-dire cinq fois par jour. Effectuer la prière quotidienne ouvrira la porte des révélations à l’individu et lui permettra de comprendre la relation entre l’accomplissement corporel de la prière et son sens spirituel.

Comment S’éloigner des Soucis Mondains par La Prière ?

Il est très important d’accomplir sa prière minutieusement afin de la “préserver” (al-Mu’minun, 23/9 ; al-Ma’arij, 70/34), et de voir son effet positif sur son comportement. « À cet égard, il est aussi important de préserver ses prières pour acquérir la sensibilité d’accomplir ses prières loin de tous les soucis mondains. (Muhammad Asad, The Message of the Quran, trad. Cahit Koytak, Ahmet Ertürk, İşaret Yayınları, Istanbul, 1997, p. 689.) Il est dit notamment dans le Coran que “En vérité, la prière préserve de la turpitude et du blâmable” (al-Ankabut, 29/45).

La Prière Aide à L’organisation du Temps et à La Discipline de Travail

« Les pratiques religieuses qui sont limitées à certains moments de la journée, comme les cinq prières quotidiennes, régissent l’emploi du temps et donc la vie de l’individu. Toutes les pratiques religieuses fournissent une grande discipline et renforcent le développement intérieur de la personne. (Mehmet Bayraktar, Phénoménologie du culte islamique, Doğuş yayınları, Ankara, 1987, p. 22-23.)

En effet, la prière met de l’ordre dans nos vies car son accomplissement est obligatoire à certains moments de la journée. Le verset 103 de la Sourate an-Nisa indique que « la prière demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés. » Ceci prouve que la prière aide à organiser la vie des personnes qui exécutent leurs prières selon un certain temps et une certaine discipline de temps.

La Prière Favorise La Repentance

La transformation spirituelle est possible cinq fois par jour pour une personne qui demande pardon dans ses prières et qui est capable de réfléchir sur son sort et ses erreurs en apprenant à se remettre en question.

Cette transformation spirituelle exprimée par l’Homme fournit ainsi la conscience de la repentance. L’importance de la conscience de la repentance dans la prière est due au fait qu’elle inclut le sentiment d’espérance et la conscience du renouveau. Cela permet à la personne de transformer son mauvais comportement en bon comportement. Il aura ainsi le sentiment de renouvellement et une conscience qui augmente.

La Prière Favorise La Patience

Il est recommandé aux croyants de « chercher assistance dans l’endurance et la prière » (alBaqara, 2/45). La prière permet de contrôler les comportements, les sentiments et les pensées en renforçant la patience. Ainsi, la prière empêche la personne de s’engouffrer dans les effets négatifs des mauvais sentiments, pensées et comportements.

La Prière Favorise L’altruisme

« Malheur donc à ceux qui prient et refusent l’ustensile (à celui qui en a besoin). » Ces versets de la Sourate al-Ma’un nous rappelle non seulement que nous sommes responsables envers les gens, mais stimule également les sentiments de coopération, de solidarité et de partage dans tous ses aspects. Ainsi, ses responsabilités envers Allah et autrui sont rappelées à l’individu par la prière ; il reçoit l’ordre d’être bienveillant envers les gens, d’être solidaire et de partager avec les autres.

La Prière Favorise La Gratitude et La Loyauté

Pendant la prière, l’Homme loue son Créateur avec des expressions de louange, de gratitude, de respect et de remerciement. Par cela, il confirme qu’Allah est le propriétaire de la bénédiction et du Jour du jugement. Les humains affirment par l’inclinaison dans la prière (roukou) où ils répètent « Notre Seigneur, la gratitude, la louange, la reconnaissance T’appartiennent » qu’Allah se souviendra de ceux qui Le louent avec louange et gratitude.
Les Hommes commémorent Allah au début de leurs prières, lors de la position debout (qiyam), dans des sentiments de louange, de remerciement et de loyauté, et Le considèrent au-delà de tous les attributs incomplets des êtres humains et des créatures.

* Esma Sayin, Maîtresse de Conférence à l’Université de Balikesir. Auteure des livres « Prayer Therapy », « Sufism Therapy » et de « The Most Magnificent Prayers for Spiritual Healing » des éditions Lambert Academic Publishing